Les espaces sonores et visuels jouent un premier rôle dans la formation de l'enfant, avant même que la compréhension verbale ne se structure. Tous les enfants ne sont pas verbo-conceptuels et les hautes sphères de la pensée ne sont pas chasse gardée, l’intelligence intuitive et concrète à elle aussi sa place dans le développement et l’épanouissement de l’individu.

Néanmoins l’accès à l’abstraction et à la conceptualisation, est en cours.

L’image, le son et le geste jouent aussi un rôle déterminant.

Partout, le langage iconique et sonore nous sollicite de plus en plus parce qu’il est universel, pénétrant, immédiat voire fulgurant.

Revoir notre enseignement artistique à horaire réduit dès le préparatoire implique inévitablement et nécessairement la révision de notre approche, de notre perception de l’enfant et de l’adolescent qui seront les adultes de demain.

Leurs motivations, leurs centres d’intérêt et surtout leurs références sont bien différents des nôtres.

A nous de faire le pas vers eux, sans démagogie, sans laxisme, sans complaisance, mais avec un souci constant de compréhension et une disponibilité considérable qui nous permettra peut-être d’entendre les mots qu’ils ne trouvent pas pour s’exprimer.

SIGNALISATION2522